Archives par mot-clé : arrosage

un été chaud, sec et venteux

On se souviendra de l‘été 2017 comme un été chaud, sec et venteux. On a certainement dépassé les 40°C au plus chaud. Il n’a pas plu pendant quatre mois. Le Mistral a soufflé très souvent, il a même soufflé pendant 6 jours sans arrêt avec des températures maximales autour de 35°C. Dans ces conditions, les plantes souffrent. Comme elles n’arrivent pas à évaporer assez d’eau, elles entrent en dormance.

Il a fallu arroser beaucoup.

Il a fallu puiser plus de 1000 arrosoirs pour arroser à la main les plants qui sont restés en pots.

Il a fallu arroser tous les jours ou presque le potager et une partie du verger.

Il a fallu arroser les arbres du verger (environ 200) en  leur apportant environ 100 litres tous les 15 à 20 jours.

La cuve de 1000 litres a été providentielle pour ce travail.

Peut-être que c’est un été exceptionnel, peut-être que le changement climatique provoquera la répétition de ce climat estival.

Malgré tout, l’été reste la saison de la lumière et du ciel bleu :

nettoyage du ruisseau près du moulin à huile

vue11 vue12

 

Le moulin à huile est mitoyen de la propriété. Cet espace était complètement à l’abandon depuis très longtemps. C’est pourtant un élément du patrimoine local. L’eau a longtemps été un enjeu majeur pour l’arrosage et pour sa force hydraulique. Ce ruisseau alimentait au moins 3 moulins : le moulin de la Calade près de la tour hexagonale, le moulin de Mitan et le moulin du Grimaudet qui a aussi été un atelier de fabrication de pipes. Le ruisseau était communément appelé « ruisseau des moulins ».  Maintenant, le moulin fonctionne à l’électricité et l’installation n’a pas été entretenue.

Le moulin est un atout pour la Camapane Sigalloux, c’est aussi un décor à intégrer dans le projet paysager.

FD

l’arrosage

Sans arrosage, l’herbe se transformerait en paillasson et il n’y aurait pas de potager. Avec le ruisseau et la grosse pompe qui doit débiter environ 400 litres à la minute, on maintient un îlot de verdure et le potager donne en abondance.

arrosage1arrosage2L’eau c’est la vie. Pour les touristes, le beau temps c’est le soleil et la chaleur. Pour la végétation, le beau temps c’est la pluie. Quand elle ne vient pas en fin d’été ou en début d’automne, c’est la sécheresse, la végétation souffre. Quand le Mistral s’en mêle, il accentue la sécheresse, les feuilles des arbres s’assombrissent et fanent. La végétation méditerranéenne est bien adaptée, elle s’en tire bien.

La pelouse est arrosée tous les 2 jours et le potager tous les 4 jours. Les arbres fruitiers sont arrosés à la demande : quand le chiendent jaunit, c’est qu’il est grand temps d’arroser. Mais pour cela il faut déplacer les tuyaux de 6 m de long, tout connecter et surveiller l’arrosage. La pluie, c’est tellement plus facile…

FD