Archives de catégorie : événement

la SNHF récompense la Campagne Sigalloux

La Campagne Sigalloux a participé au concours 2016 de la Société Nationale d’Horticulture de France et a reçu une récompense.

Il a d’abord fallu envoyer un dossier très complet avec le plan du potager, les méthodes culturale et la liste des plantes cultivées. ça a  été une grande joie de savoir que le dossier avait été retenu. Ensuite, un membre du jury est venu visiter longuement les jardins.

La remise des prix a eu lieu le 9 décembre au siège de la SNHF rue de Grenelle à Paris. Petite déception : la Campagne Sigalloux a seulement été « nominée » dans la catégorie « jardin potager privatif dans un environnement paysager ». Petite fierté : cette catégorie réunit des châteaux qui ont  des moyens et des jardiniers professionnels et cette « nomination » est quand même une vraie récompense : « C’est un beau jardin dans une propriété provençale du 18e siècle. Le potager de 1000m² est de toute beauté, avec une grande diversité de légumes anciens dont une belle collection de tomates. Le jury constate une grande motivation chez Frédéric qui fait ses semences et ses semis. Il n’utilise aucun produit chimique et fait ses décoctions de prêle, macérations de consoude et d’orties.  Le potager nourrit la famille, Frédéric tient un cahier de jardin, pratique la rotation des cultures, le mariage des plantes et des légumes,  utilise le paillage et fait aussi de la permaculture. Le jardin est ouvert  aux écoles, des panneaux informatifs sont en place. Le jury a souhaité nominer ce dossier en particulier pour la culture du Safran et de plantes aromatiques, son épouse est une ancienne herboriste. »

La Campagne Sigalloux a donc un nouveau défi à relever.

De nombreux projets sont en train de germer pour améliorer et embellir les jardins :

  • fleurir de façon systématique, au potager, au verger,
  • installer une pergola dans la parcelle en agro-écologie,
  • améliorer l’arrosage,
  • poursuivre le travail commencé pour paysager le verger,
  • étendre le jardin des aromatiques et médicinales,
  • augmenter le nombre de variétés cultivées,
  • apporter encore plus de soin dans l’entretien : tonte, taille…

La Campagne Sigalloux a pris conscience qu’elle pouvait devenir un lieu exceptionnel en proposant des visites ludiques et pédagogiques et pourquoi pas savantes.

Nous remercions la SNHF pour l’attention bienveillante que les membres du jury ont porté à notre travail et pour leurs encouragements.

 

commémoration de la libération du Luc

Nous avons reçu avec beaucoup de plaisir le capitaine Monika Stoy et son mari le lieutenant-colonel Timothy Stoy à l’occasion de la commémoration de la libération du Luc (le 17 août 1944) auquel a participé la troisième division d’infanterie de l’armée américaine. vue6 vue7

Le capitaine Stoy, retraitée de l’armée, se consacre bénévolement au souvenir des vétérans.

Rendez-vous est déjà pris pour les recevoir l’année prochaine.

Nous les saluons bien amicalement.

le concours de la société nationale d’horticulture de France

La Campagne Sigalloux participe cette année au concours de la société nationale d’horticulture de France.DSC_0396-1024x1024

Nous avons d’abord déposé un dossier très complet avec nos méthodes de culture, les variétés que nous produisons et les plans de nos jardins. Notre dossier a été sélectionné et un membre du jury est venu nous rendre visite.

Nous savons dès maintenant que nous recevrons un prix le 7 décembre au siège de la Société Nationale d’Horticulture de France, avenue de Grenelle, à Paris.

Il pleut, il pleut trop… les inondations du 19 janvier 2014

La  météo appelle ça un « épisode méditerranéen » : de fortes pluies orageuses. Malheureusement, le sol était déjà gorgé d’eau et depuis ce matin, c’est inondé…

vue1vue3vue2La rivière a débordé sur la route. La route est coupée.vue4

Et puis il y a eu comme un signe dans le ciel pour dire que c’était fini…vue5

Nous n’avons rien à craindre mais c’est inquiétant de voir l’eau monter. Pour tous ceux qui habitent en aval ce doit être catastrophique !

C’est pire qu’en 2010 mais comme la rivière a été nettoyée, l’eau passe mieux.

C’est la quatrième inondation depuis 2010. Avant on parlait de crue centenale, maintenant c’est presque annuel. Le phénomène serait dû au réchauffement de la Méditerranée.

FD