le petit peuple du verger

Le verger est un grand zoo. Non, dans les zoos les animaux sont privés de liberté et de dignité. Au verger, les animaux vivent leur vie. Et beaucoup d’animaux auront vécu leur courte vie sans m’avoir jamais rencontré. Bien sûr, il y a le gros sanglier qui fait quelques dégâts mais il laisse derrière lui ses déjections qui sont bien utiles. La plupart des animaux sont très discrets et on ne les voit que si on s’intéresse à eux.

Parfois, on s’aperçoit de loin, on s’observe, et puis on prend ses précautions :

La mystérieuse mante religieuse Mantis religiosa et son petit mâle surpris le temps d’une photo. Il ne manque l’oothèque pour compléter le tableau :

L’araignée patiente au milieu de sa toile. C’est l’épeire fasciée.

Et puis il y a des inconnus jamais vus auparavant. D’où sortent-ils ces trois-là ?

Mais tout ce peuple qui est chez lui là où il est, que voit-il quand nous nous rencontrons ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *