scandale d’état, scandale de peuple

Un scandale d’état, ça n’est pas beau. L’état, ainsi que ses représentants se doivent d’être irréprochables. Ils méritent bien sûr d’être jugés et éventuellement condamnés s’ils sont coupables.

Curieusement, on ne parle jamais de scandale de peuple. C’est comme si d’un côté il y avait l’état, le pouvoir qui est forcément mauvais et de l’autre côté le peuple qui est forcément bon parce qu’il est supposé opprimé par le pouvoir.

On pourrait pourtant voir la consommation de tabac comme un scandale de peuple : le peuple sait que le tabac est toxique, il sait que les conséquences de cette consommation ont une grosse influence sur le budget de l’état, donc sur les impôts et pourtant le peuple continue à s’empoisonner… Je suppose que dénoncer un scandale de peuple est en soi scandaleux et qu’il vaut mieux éviter d’en parler.

Le tabac n’est qu’un exemple bénin mais il y en a tant d’autres que je vous laisse deviner. Je ne vais pas détailler parce que je vais me faire massacrer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *