les plantes comestibles

La vie rustique, c’est aussi savoir utiliser ce que la nature nous met sous le nez. Quand on ne l’a pas appris de quelqu’un c’est plus long et parfois surprenant. D’une manière générale, on ne parle pas de « mauvaises herbes » mais d’ « herbes sauvages ».  Même les herbes sauvages qui sont parfois envahissantes dans le potager ont leur utilité : elles vont faire du compost ou on les laisse sur place autour des plantes cultivées pour protéger la terre et empêcher la germination d’autres herbes.

Les comestibles sont plus répandues qu’on ne l’imagine.

garrigue gourmande

Il y a bien sûr des orties dont on fait des soupes, mais aussi des fausses orties (lamium), des pissenlits qu’on met dans la salade. Il y a surtout les poireaux sauvages (Allium polyanthum) qui sont très communs en hiver.poireau

poireaufleur poireau

On met le poireau cru dans les salades, finement émincé parce que le goût est fort. On le cuit seul ou avec des pommes de terre. On le mange chaud avec un filet d’huile d’olive ou en salade. C’est un délice de saveur. On en profite tout l’hiver tant il y en a et quand il vient à monter, on en fait des bouquets.

L’asperge sauvage est plus rare et dure très peu. C’est tellement bon qu’il est plutôt rare d’en rapporter assez pour en faire un plat, une omelette par exemple. Le plus souvent on les savoure sur place et le peu qui en réchappe parfume une salade.

asperge

L’ail sauvage est très commun et abondant mais très discret. Il sert surtout à parfumer les salades.ail sauvageailail fleur

Le pourpier est abondant en été dans le potager. C’est délicieux dans les salades.pourpier

Les pois.

La bourrache.

le fenouil.

La liste est ouverte et il y aura d’autres surprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *