la procuration de 1736

acte 1736 1 acte 1736 2 acte 1736 3 acte 1736 4

De Madeleine Einesy dont son fils Jean-althazard a épousé la soeur. Copie athentique du 17 juin 1741, A.P. Le Luc

Le Luc
Extrait de procuration portant constitution de procureur
attendeu le décès de la dlle Eynesy
pour les hoirs de la dlle Eynesy contre dlle Anne Meifrede
de Jacques de l’hoirie de Boniface Vache
du 4e décembre 1736
Collet, Laurant.

L’an mil sept cents trente-six et le quatrième jour du mois de décembre avant midi, par devant nous notaire royal à Cotignac et témoins soussignés a été présent en sa personne sr Joseph Issaurat, bourgeois du lieu du Luc en calité de père et légitime administrateur de la personne et biens de sr Jean-Balthazard Issaurat, son fils, en calité d’héritier de feue dlle Anne Einesi, icelle héritière de feue magdeleine Einesi sa soeur et vefve de feu sr Antoine Vache, du Luc, lequel de son gré, atandu le décès de lad. dlle Anne Einesi, en lad. qualité il a constitué pour son procureur général et espécial quant à ce Me Louis Collet, procureur au siège de Carcès, résidant en ce lieu, cy devant procureur de lad. dlle Einesi, absent, pour et au nom du sr constituant poursuivre le procès en instance que la. dlle Einesi avoit pendant par devant Mr le Lieutenant au siège de Carcès contre les hoirs de dlle Elisabet Gautier, héritiers par inventaire de l’hoirie de feu Boniface Vache, représentés par dlle Anne Meifredi du lieu de Montfort, lui donnant pouvoir de poursuivre l’exécution de la sentence qui a été rendue par led. Lientenant contre lad. hoirie et le renvoy ordonné par icelle et généralement faire pour raison du tout ce qu’il conviendra jusques à collocation ou option sur les biens de lad. hoirie ainsi et de la manière qu’il avisera, avec promesse de relever sond. procureur du fait de la présente, qui subsistera nonobstant toute surannalité et jusques à expresse révocation, le tout à peine de tous ses biens présens et avenirs à toutes cours requises et l’a juré et requis acte, que a été fait et publié aud. Cotignac, dans notre étude, es présances de Jean-Joseph Figanière, tailleurs d’habits, et François Capus, fils d’André, boulanger, tous dud. lieu, témoins requiq et signés avec led. Issaurat, signé Issaurat, J. Figanière, F. Capus et L. Templier notaire à l’original deuement controllé par Laurant.
Collationné, L. Templier notaire.
Receu copie ce 17 juin 1741, Marcadier…

Commentaires : le texte n’est pas très clair. Il semble que ce soit une procuration en faveur de la demoiselle Anne Meifredi pour poursuivre un procès au sujet de l’héritage que se disputent les hoiries Einesi et Vache.
L’acte ne fait malheureusement pas l’inventaire des propriétés constituant cet héritage.
On comprend que Joseph Issaurat administre les biens de son fils Jean-Balthazard qui aurait épousé sa tante : la soeur de sa mère Madeleine qui se prénomme Anne et qui est veuve de Boniface Vache. La demoiselle Elisabet Gautier est peut-être la fille de Anne Einesi et Boniface Vache et elle voit son héritage lui échapper. Il semble qu’en première instance le procès ait été favorable à Jean-Balthazard et qu’il a finalement eu gain de cause puisqu’il vendra ses propriétés à Pons-Charles Sigalloux 58 ans plus tard. Peut-être que sa tante qui est devenue son épouse était trop âgée pour lui donner un héritier puisqu’il vendra en viager ses biens meubles et immeubles. Les propriétés étaient peut-être un héritage des soeurs Einesi.
FD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une campagne, une histoire, la vie rustique en Provence