L’acte d’achat de la propriété par Pons-Charles Sigalloux en 1794

Le 21/01/1715 Joseph Issaurat (fils de Balthazar Issaurat et de Marguerite Basset de Salernes) épouse Thérèse-Catherine Truc.

Le 24/06/1738 Jean-Balthazar Issaurat (fils de Joseph Issaurat et de  Thérèse-Catherine Truc (décédée)) épouse Rose-Marie-Madeleine Auvély.  Auvély est une ancienne famille du Luc dont le nom apparaît sur la carte de Cassini et différents actes. Un Auvély a été maire.

Il semble qu’ils n’aient eu aucun descendants puisque tous leurs biens meubles et immeubles sont vendus en viager à Pons-Charles Sigalloux notaire à Flayosc. L’acte est établi le 23 avril 1794 par Maître Jean Baptiste François Maurin notaire public au Luc.

vue1vue2vue3vue4

L’an second de la République une et indivisible et le quatre floréal [23 avril 1794] après midi par devant le notaire public établi pour le département du Var à la résidence de cette commune du Luc et témoins soussignés constitué en personne, Jean Balthazard Issaurat citoyen de cette commune, lequel de son gré vend et transporte irrévocablement par ces présentes au citoyen Pons Charles Sigalloux notaire public de la commune de Flayosc ici présent, stipulant, et acceptant,

1° une bastide dite le Pigeonnier et terres en dépendantes au terroir de cette commune quartier du moulin, et de la Retrache consistant en terres arrosables, non arrosables, prés, jardin, vigne, oliviers et arbres fruitiers divisées par le grand chemin allant à Gonfaron confrontant le chemin des Maures, le canal de dessous le moulin plus bas, Jacques Condroyer, Jean André Portanier, les hoirs de Pierre Rostagni, Lambert frère et soeur, Jacques Rostagni, Louis Léandre Rostagni, Jean Batiste Athanase Amalric, François Jacques Giraud, le chemin voisinal, Antoine Girard, Louis Charles, les hoirs de Dille, Rostagni frères, et autres plus vrais. dans la dite vente la terre dite de st Lazare entre Honnoré Barbaroux Rostagni, Dille et le grand chemin et séparé du bien vendu par un fossé d’arrosage n’est point comprise et est reservée au vendeur.
2° une bastide et terres en dépendantes en terres semables, vigne, oliviers et arbres fruitiers, et bois, au quartier de la Lauzade, même terroir confrontant le grand chemin de Gonfaron, Simon Trotobas les hoirs Giraud, les hoirs Jassaud, Jean-François Louic, les hoirs de Pierre Rostagni, le nommé Andrieu, les terres, vignes et bosquets dites Vaulongues qui ne sont points comprises dans la vente et dont le vendeur fait réserve, confronte de plus Jean-Pierre Roux, le nommé Malsan, Joseph-Antoine Gerfroi et autres plus vrais… confronte si aucun il y en a. Ne sont points compris dans la présente : le coin de terre et quelques oliviers partie inculte quartier de la Thuilière confrontant les terres de la bastide dite de Valoir et le chemin voisinal, celle où il y a des oliviers dite le Ribas de Maussan, et encore celle entourée de murailles où il y a quelques amandiers en dessous du grand chemin.
Cette vente est consentie pour et moyennant la somme de soixante mille livres à compte de laquelle le vendeur déclare avoir reçu celle de de trente mille livres tout présentement en espèces de cours au vu de nous notaire et témoins dont quitance sans espoir de recherche, et les trente mille livres restantes l’acquéreur les gardera entre ses mains à titre de constitution de rente au taux de cinq pour cent, dont la pension s’élevant à quinze cent livres sera payée annuellement le premier echerra du jourd’hui en une année et les autres à pareil terme tant que le sieur Sigalloux sera nanti du capital portant la dite rente laquelle sera franche au citoyen Issaurat de tout droit créé et à créer, de toute imposition mise et à mettre, en sorte qu’elle ne soit en aucun cas diminuée. Et en outre, moyennant une pension annuelle et viagère de la somme de cinq mille livres de la première payable annuellement par avance ayant reçu tout présentement en mêmes espèces et présence que dessus les cinq mille livres de la première paye dont pareillement quittance celle de la seconde année écherra du jourd’hui et ainsi sera continué durant la vie du dit citoyen Issaurat et après lui la dite pension sera réversible à Marie Thérèse veuve Auvely sa soeur citoyenne de cette commune en cas qu’elle survive au vendeur et lui sera ainsi continuée sa vie au même terme, et envers l’un comme envers l’autre avec les mêmes franchises stipulées ci-dessus à l’égard des intérêts et sous ces diverses conditions le dit citoyen Issaurat s’est démis et dépouillé en faveur de l’acquéreur des sus dits biens, l’en a du tout saisi et investi de plein droit avec toutes les facultés passages accoutumés appartenances et dépendances, lui fait cession et rémission de tous les droits avec donation de toute plus value et avec les servitudes accoutumées et autrement, francs de tous aservages d’imposition pour en prendre la possession que dès demain et la jouissance qu’après le décès du dit citoyen Issaurat lequel sera fait une réserve expresse sans que le dit acheteur puisse jamais la rechercher à raison (dicelle) sous quelle cause et sous quel prétexte que ce soit à peine de dépens.
Déclarant les parties que les biens vendus sont de la valeur de cent dix mille livres, promettant le vendeur de faire avoir et jouir l’acquéreur des sus dits immeubles et de lui être tenu de toute éviction et garantie en due forme. Et pour l’observation du contenu au présent les parties obligent leurs biens présents et avenir et spécialment le dit acquéreur les sus dits immeubles qu’il promet tenir de constitut et de précaire du vendeur, sans pouvoir les aliéner ni engager à leur préjudice, à tous tribunaux dont et du tout acte concédé fait et publié au dit Luc dans notre étude, présents Hiacinte Grégoire, Batiste et Pierre Girard citoyens de cette commune, témoins requis, et signés avec les parties et nous, conforme à l’original enregistré à Lorgues le 19 floréal an second de la
République[23 avril 1794], reçu deux mille deux cents livres signé *** aussi à l’original.
Collationné
(signature)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une campagne, une histoire, la vie rustique en Provence