Archives de catégorie : promenade

Sous le ciel de Rome

Je ne serais jamais allé par moi-même à Rome. Sans doute est-ce une erreur… Ma Chère et Tendre m’a sorti de cette ornière. Sans doute faut-il faire ce « pèlerinage » pour ajouter, peut-être, quelque chose à notre compréhension du monde et de l’histoire de notre civilisation.

Tout le monde prend des photos à Rome, alors j’ai fait comme tout le monde, j’ai eu la faiblesse de prendre des photos, mais je les ai prises selon mon inspiration qui a souvent le mauvais goût d’être décalée.

J’avoue que Dieu m’a toujours beaucoup impressionné, ce qui a certainement nuit à l’intimité de nos relations, mais je dois dire qu’au Vatican j’ai rentré la tête dans les épaules et j’ai pas fait le malin.

Heureusement qu’il y avait beaucoup de monde et qu’Il ne m’a peut-être pas remarqué.

J’ai quand même bien aimé la visite de la Villa Médicis. Il faut reconnaître que les cardinaux faisaient bien les choses.

Mais ce que j’ai préféré, ce sont les pins !

A côté de la villa Médicis il y a l’église de la Trinité qui est un monument historique français. En comparaison des églises de Rome qui sont surchargées et dans lesquelles l’art semble avoir laissé la place à l’obscénité de la volonté de puissance, c’est une belle église.

Il y a dans cette église une Vierge qui m’a beaucoup touché parce que j’écoute souvent Monteverdi et pour une fois j’ai pris une photo avec le ciel dessous.

De toute façon, il y a à Rome tellement de monuments que prendre des photos devient vite un peu dérisoire. Mais quand même, la lumière est belle…

Nous sommes aussi allés à Tivoli chez le cardinal d’Este qui a aussi fait les choses en grand.

Ce fut l’occasion d’écouter une fois encore Monteverdi,  Il lamento della ninfa dans une ambiance très crédible.

Et puis nous avons visité la villa d’Adrien qui ne faisait pas les choses à moitié non plus.

Le plus souvent,les émotions sont vécues en deux dimensions parce qu’on est ému dans un sens ou dans l’autre et qu’on ne cherche pas plus loin. Mais les émotions peuvent être aussi vécues en  trois dimensions : à un certain niveau on ressent ceci et à un autre niveau cela. Depuis le Mont Palatin on est saisi par l’ampleur des monuments et le génie architectural des romains de l’Antiquité. On peut aussi ressentir leur goût démesuré pour le pouvoir et l’ostentation. Et puis il y a tout ce qui ne se voit pas, le travail d’une foule d’ouvriers et d’esclaves qui ont construit la puissance de Rome, brique après brique, coup de marteau après coup de marteau pendant des siècles, broyés par une civilisation avide de conquêtes et de biens pour le bénéfice des puissants. Sans doute est-ce dans la nature humaine puisque que ça s’est passé dans d’autres civilisations et que ça perdure sous d’autres formes dans la nôtre.

Il en est de même pour les édifices religieux, ça laisse un mille feuilles d’émotions qui finissent par se croiser et se mélanger.

Mais par dessus tout, il y a le ciel de Rome…

visite des serres du Sénat

Après la remise des prix du concours de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) le 7 décembre 23016, les lauréat ont été invités à visiter les serres du Sénat.

Les jardins du Luxembourg ne sont pas entretenus par la ville de Paris, c’est une équipe qui dépend du Sénat qui est chargée d’entretenir les jardins, de les fleurir et de prendre en charge toute la décoration florale du palais du Luxembourg.

La SNHF avait donc organisé une visite des serres qui fournissent les jardins et le palais en plantes. Nous avons eu l’occasion de voir des plantes que nous connaissons mais surtout des plantes toutes plus extraordinaires les unes que les autres.vue1

Les jardins du Sénat possèdent en plus une collection unique d’orchidées : un monde vraiment merveilleux que nous avons pu visiter.vue2vue3

Nous remercions la SNHF d’avoir organisé cette visite et les jardiniers qui nous ont servi de guides.

Le parc naturel de la plaine des Maures au début du printemps

Le parc naturel de la plaine des Maures offre des promenades qui procurent un plaisir toujours renouvelé.

Paysages :vue 15 vue 16 Les affleurements rocheux.

 

vue 17

Le vieil arbre brisé.

vue 18

La mare temporaire.

 

vue 19

 

Le lac des Escarcets.

 

Fleurs :

vue 1 vue 2

 

 

Des orchidées.

vue 3 vue 4 vue 5

 

Des iris sauvages

Bourgeons :

vue 23 vue 24 vue 25

La fleur de l’arbousier « Arbustus unedo »vue 26

 

Ses feuilles.

Belles images :

vue 20

Ecorce de pin.

vue 21

Tapis de plantes grasses sur de la mousse.

vue 22Lichen sur la roche.