Archives par mot-clé : canal

Comment curer le canal ?

Après les dernières pluies, le canal s’est bouché à cause des dépôts apportés par la crue. C’est l’occasion d’intervenir.

Martin a courageusement enfilé des bottes pour évaluer la situation :

L’entrée du conduit : https://www.youtube.com/watch?v=I0NMM90hCWM

Il y a environ 40 cm de vase sur 1 mètre de large et 50 mètres de long soit un volume de 20m3.

Comment faire pour que ce soit techniquement possible sans y passer un temps interminable et épuisant ?

On peut imaginer plusieurs solutions :

  • Faire un passage pour l’eau en déposant les pelletés de vase sur les côtés. C’est la solution la plus simple mais la vase retombera dans le passage. Ce n’est pas très satisfaisant à long terme.
  • Enlever la vase à la pelle et l’évacuer. 20m3 c’est 2000 seaux de 10 litres à porter les pieds dans la vase sur des dizaines de mètres, donc à éliminer.
  • Utiliser un « traîneau » d’une capacité de 10 seaux qui serait tiré par une corde, vidé et rappeler avec une corde. En fait il faudrait deux traîneaux pour que le chargeur n’ait pas à attendre le retour du traîneau. C’est techniquement plus élaboré mais ça demande une équipe avec au moins : un chargeur, un manipulateur de traîneau, un déchargeur et une personne pour évacuer les bennes avec le tracteur.
  • On peut aussi imaginer des solutions techniques avec un mini chargeur sur batterie (pour éviter le problème des gaz d’échappement). Le mini chargeur peut remplir son godet en poussant, reculer hors du tunnel, lever le godet à hauteur pour son déchargement. On peut en trouver en location. Évidemment ce n’est pas donné !
  • Qui a une meilleure idée ?

le canal d’arrosage

Le canal est alimenté par la rivière Solliès dont la propriété n’est séparé que par la route des Mayons (D33). La prise d’eau se trouve à 200 mètres environ de la maison. Entre la prise d’eau et la maison, le canal est souterrain, il passe sous la route. Il est sans doute très envasé sur cette section mais difficilement accessible. Le canal est ensuite rectiligne jusqu’au moulin. Sous la maison il est assez profond pour qu’on y marche sans difficulté mais la vase est épaisse.

Le canal est actuellement à sec à cause des dépôts apportés à l’entrée par les inondations. C’est l’occasion d’enlever de la vase qui servira à enrichir le compost.

Le canal est certainement très ancien. Il devait être entièrement bâti mais une partie des murs s’est effondrée ou les pierres ont été prises pour d’autres usages. Une rive reste bâtie sur presque toute la longueur.

vue 1

Sur la rive il y a des noisetiers, des troènes, des lauriers sauce, des figuiers, des frênes, des prunus…

vue 2

le lierre est très présent.

vue 3

 

Sur la rive on trouve une station de grande ortie, de la mélisse citronelle, de la grande cardère, de l’inule visqueuse, des iris sauvages et bien d’autres plantes que nous avons commencé à répertorier avec l’aide botanistes éclairés.

vue 4

de la pariétaire, Adiantum capillus veneris, des nombrils de Venus.

vue 5

vue 7

vue 8

Adiantum capillus veneris

vue 9

un marronnier couvert de lierrevue10

vue11

 

Le canal, quand il est en eau, est occupé par des animaux souvent très discrets : des rats, des lézards, des couleuvres de Montpellier… Les ragondins l’avaient colonisé quand son entretien avait été abandonné. Ils n’ont pas essayé de s’y installer à nouveau mais il semble qu’ils l’explorent de temps en temps. Il y a eu des grenouilles mais depuis l’arrivée des ragondins elles sont absentes. Parfois, un héron vient tenter sa chance dans le lit du canal. Les passereaux y sont plus nombreux mais furtifs. La présence d’une poule d’eau est exceptionnelle. De même pour l’anguille. On peut souvent voir des alevins et de nombreux insectes aquatiques parmi lesquels les gerris, différentes espèces de libellules et bien sûr les moustiques qui viennent eux aussi pondre. On peut facilement observer des petites crevettes sur la vase ou dans la vase. Il y a sans doute beaucoup d’autres animaux qui échappent à la vue comme des gastéropodes.

Le canal a longtemps été un égout qui recevait les eaux usées d’une partie du village, les saumures de l’usine de conserves, les eaux usées de la distillerie… Grâce aux mesure de protection de l’environnement, la qualité de l’eau s’est améliorée. La biodiversité reste pauvre mais elle a le mérite d’exister. Nous sommes persuadés que nous pouvons et devons valoriser la présence de cette eau sur notre propriété pour créer une zone humide avec une biodiversité beaucoup plus riche, bien qu’indigène, et un lieu paysager qui donnera envie de connaître et de préserver ce genre de zone humide essentielle pour la qualité de l’environnement.

Nous avons donc commencé une réflexion pour créer un étang ou jardin aquatique de 500 à 700 m² pour atteindre cet objectif.

Nous serions heureux d’être conseillés par le CEN PACA, la Maison Régionale de l’eau à Barjols ou toute autre institution ou personne désireuse de s’investir dans ce projet.

le canal d’arrosage

Le canal d’arrosage qui traverse la Campagne Sigalloux était à sec depuis le début du mois de février.

Malgré son importance cruciale pour les cultures, nous ne  savions pas d’où venait l’eau. Il se disait que l’eau était captée dans le Solliès à côté de la cascade du château des Vintimille. En fait, elle est captée dans le Solliès à 100 mètres environ de l’entrée de la propriété. Le canal est souterrain sous la route des Mayons puis passe sous la maison.

vue1vue0

Ce sont les dernières inondations qui ont bouché l’entrée du canal.

ruisseau 062 ruisseau 059

Il y a un axe sur lequel est fixée la chaîne qui tire la plaque de métal. Il faut faire tourner cet axe avec une forte barre de métal. Un cliquet permet à la plaque de ne pas retomber.

ruisseau 067

Il a fallu enlever les dépôts : boue, vase, sable… à la pelle et déposer les déchets sur le haut de la berge.

ruisseau 070

Après plusieurs heures de travail, c’est presque raccordé.

ruisseau 069

Enfin, l’eau passe et s’engouffre dans le tunnel.

ruisseau 071

La rivière est un trésor naturel. Rien n’est fait pour la mettre en valeur. C’est désolant.

ruisseau 063

Maintenant nous savons comment faire pour ne pas manquer d’eau. Mais il faudra régulièrement nettoyer cette entrée d’eau.

vue8

Un jour, il faudra aussi s’attaquer au problème de l’envasement du canal sous la maison. Solution envisagée : tirer un grappin à ailettes avec une chaîne et le rappeler avec une chaîne dans l’autre sens.

Si vous avez des suggestions, nous sommes preneurs.