Archives de catégorie : événement

Rendez-vous musicaux dans les jardins de la Campagne Sigalloux

Concert Classique

 

Ces premiers rendez-vous musicaux ont été organisés le 20 août 2013.

Les spectateurs sont arrivés à la tombée du jour. Ils ont emprunté la grande allée de cyprès et de lauriers roses en découvrant les points de vue originaux sur la plaine des Maures et sur la tour hexagonale toute proche.

vue2vue10

Ils ont été surpris de se sentir hors de la ville, masquée par les jardins, et se trouver dans le décor d’une bastide du XVIIIè.

Accueillis par le maître des lieux, ils ont eu l’opportunité de découvrir une petite exposition qui avait été soigneusement préparée. Cette exposition regroupait des objets découverts dans les terres : un pied d’amphore romaine, une tête de chapiteau provenant d’un édifice religieux, une pièce de monnaie du XVIIè… Il y avait aussi des documents historiques : extrait de la carte de Cassini représentant le Luc au XVIIIè, extrait du cadastre napoléonien de 1835 concernant la propriété, acte d’achat original de la propriété par Pons-Charles Sigalloux en 1794. Une maquette en bois et un dossier sur l’analyse architecturale permettaient de comprendre l’histoire des bâtiments.

vue2 vue3

Un espace était consacré au fauchage autrefois avec du matériel ancien : faulx, lames de faulx, enclumette, marteau, divers coffins et pierres à aiguiser.vue4

Le projet pour l’avenir de la Campagne Sigalloux complétait cette exposition.

vue1

Nous tenons à remercier Louis et  Mélissandre qui ont beaucoup travaillé sur cette exposition avec patience et talent.

Les artistes :

Catherine Sornicle-Balestro au clavier ( orgue-piano) est professeur de clavecin et de musique au Conservatoire d’Orléans et Luc Balestro (alto et violon) est professeur au conservatoire de Blois. Ils se sont amicalement et gracieusement proposés pour ce premier concert.

On peut s’étonner de l’utilisation d’un clavier électronique à la place d’un vrai piano. Il aurait été coûteux de louer un piano pour la soirée et de le faire accorder. Par ailleurs, Catherine est aussi organiste et le piano électronique permet de simuler un orgue de façon très crédible.

vue6

Une cinquantaine de personnes ont pris place dans la cour de la Bastide où des sièges prêtés par la commune du Luc étaient disposés en demi-cercle. Ce fut plus d’une heure de bonheur musical :

Concerto pour alto de Telemann ( 1er mouvement)

Sonate pour alto de Pepusch 

Cinq danses de Marin Marais ( 5 old french dances)

Romance oubliée de Liszt (originellement pour alto ou clarinette)

Elégie de Glazounov pour alto

vue7

Valse sentimentale de Tchaïkovsky  (arrangement)

Sonate numéro 1 en ré mineur de Schubert pour violon et piano (1er et 2ème mouvement)

Pièce romantique de Dvorack (Romantische Stücke)

Salut d’amour d’ Elgar (Liebesgruβ)

vue5

La nuit est progressivement tombée et les éclairages ont métamorphosé les jardins en décor magique.

vue7

Après le concert, une collation était offerte aux personnes qui le souhaitaient. Ce sont les produits du potager et du verger qui étaient disposés sur la table de la terrasse. Plusieurs convives ont été étonnés du goût authentique des tomates-cerises ainsi que des olives. La tarte aux pommes préparée par Frédéric a rencontré un franc succès.

Les spectateurs ont pu longuement parler avec les artistes. Ce temps de partage a aussi permis à chacun de faire part de ses impressions et de son émotion du moment. Les mots « moment magique« , « bonheur » revenaient dans les conversations. Ces retours sont très encourageants.

La formule retenue semble prometteuse : promenade du lieu de stationnement des voitures au lieu du concert, public restreint, concert en extérieur, à la tombée de la nuit, artistes professionnels et motivés, œuvres accessibles mais faisant partie du répertoire classique , moment de rencontre avec les artistes, collation conviviale.

Chacun est reparti satisfait et heureux de sa soirée. Que pouvait-on espérer de mieux ?
Un des compliments motivants et nous incitant à poursuivre l’expérience a  été fait par Agnès, la locataire du gîte. Elle n’avait jamais eu l’occasion d’assister à un concert de musique classique et s’en faisait une image austère voire ennuyeuse. Elle est venue nous remercier avec enthousiasme  pour ce moment de plaisir.

Nous sommes très motivés par ce succès. Nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine. Nous imaginons deux soirées consécutives en espérant 70 personnes chaque soir. Nous sommes dès maintenant à la recherche d’artistes professionnels. Nous sommes également à la recherche de personnes qui accepteraient de rejoindre l’association Sigalloux pour préparer les concerts de l’été prochain.

N’hésitez pas à faire part de vos commentaires sur ce blog. Ils sont les bienvenus et nous encouragent  à renouveler ce challenge et à nous améliorer . Si vous souhaitez être informés des prochains événements organisés à la Campagne Sigalloux, vous pouvez nous envoyer vos coordonnées à l’adresse: campagne.sigalloux@laposte.net

Tous nos remerciements à Luc et Catherine, Louis et Mélissandre, à la mairie du Luc pour le prêt des sièges, à Benoît de l’office du tourisme qui a été de bon conseil et qui a pris les réservations, merci à Alain Bédrane de Var-Matin qui a fait la promotion du concert et qui en a fait le compte rendu dans un article.