travaux de réparation

La chambre grise était devenue dangereuse : une fuite de la toiture datant des années 80 avait pourri une poutre. C’est en décroûtant cette poutre que les dégâts étaient apparus. C’est un miracle qu’elle n’ait pas cédé.

Le maçon voulait remplacer la poutre, donc enlever le plancher de la pièce au-dessus : gros chantier, long et coûteux.

J’ai préféré renforcer la poutre existante par un produit qui s’appelle Resiforce de Labofrance : la partie pourrie a été enlevée et une section de chaînage arrimée à 2 forts tire-fonds a été noyée dans cette résine (en gris sur la deuxième photo). Ensuite la poutre a été doublée par une poutre d’une section correspondant à la partie pourrie. J’avais préparé le chantier mais ce sont les maçons qui ont placé la nouvelle poutre.

Il reste à habiller l’ensemble en plaques de plâtre.

Le plâtre du plafond qui s’était décollé est maintenu par des vis.

Le bout de placo en travers est provisoire, il sert à aligner précisément les plaques verticales.

La chambre grise et celle qui est au-dessus seront bientôt de nouveau utilisables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *